Accueil > Divers (et d’été) > La prévision des taux d’intéret > Prévision des taux - Lire le document en ligne

Prévision des taux - Lire le document en ligne

lundi 18 juin 2007, par Paul Courbis

Taux - page 039 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre 2 : Théories classiques de la formation des taux d Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre 3 : Taux d

Chapitre 2 : Théories classiques de la formation des taux d'intért

(c) Courbis www.courbis.fr   Chapitre 2 : The'ories classiques de la formation des taux d'inte're^t Taux a` terme et taux futurs 39 V) La the'orie 'moderne'  Il n'existe pas une the'orie moderne a` proprement parler, mais une approche faisant partie de la the'orie moderne de l'e'valuation des actifs financiers d'ou` est issu le mode`le d'e'quilibre des actifs financiers.  Cette the'orie repose sur quatre hypothe`ses principales :  * L'aversion des investisseurs pour le risque ;  * L'absence de cou^ts de transaction (les taux offerts sont les  me^mes que les taux demande's) ;  * Une innocuite' des cours aux interventions des investisseurs (quel  que soit le montant en jeu, les taux restent stables) ;  * Les cours sont les reflets des anticipations des investisseurs (qui  sont sensiblement les me^mes pour tous les intervenants).  Il s'agit de mode`les probabilistes permettant de construire la structure a` partir d'un nombre faible de variables fondamentales (par exemple le taux a` tre`s court terme et le taux a` tre`s long terme). On suppose que ces variables suivent un processus stochastique (c'est a` dire une variable dont la variation entre deux instants e'le'mentaires est une variable ale'atoire) dont les parame`tres sont e'value's de manie`re empirique. On en de'duit alors la valeur d'une obligation de dure'e arbitraire. En faisant prendre a` la dure'e l'ensemble des valeurs des maturite's e'tudie'es, on en de'duit la courbe des taux.  Cependant ce type de me'thode reste tre`s complexe et tre`s lie' au choix de processus stochastique fait pour les variables fondamentales, choix qui reste difficile et limite donc l'utilisation de ce type de mode`les dans le cas du marche' re'el.
Section prcdente : Chapitre 2 : Théories classiques de la formation des taux d Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre 3 : Taux d
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication. Aucune obligation de publication ne pourra être opposée au webmaster, sauf éventuel droit de réponse dûment justifié.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :