Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 018 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre premier Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre II

Chapitre premier

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  16  sadique  a` observer l 'expression vex e'e du voyeurlorsqu'il  e'crivait, en capitales bien lisibles, un petit texte du genre  'la curiosit e' est un vilain d e'faut', ou'si vous voulez 10 francs pour acheter un journal, dites-le moi'.Cependant, s 'il s 'en  e'tait amus e' un temps, cette sce`ne, jamais renouvel e'e, de mines grises et tristes,aux regards fuyants et vides fix e's sur de quelconques objets, e'tait vite devenue lassante.C'est pourquoi il s 'e'tait rabattu sur le spectacle que lui offrait naturellement le moyen de transport. Il nes'agissait pas a` proprement parler d 'une vision pleine d'inte're^t, mais l 'alternance d 'ombre et de lumi e`reavait quelque chose d'hypnotique et de fascinant.  Il descendit trois arr e^ts plus loin,  a` Denfert-Rochereau, o u` il prit le RER, vers Roissy-Mitry. La chance e'tait avec lui car il n'y avait que peu de mondesur le quai et, une fois encore, il put monter en t e^te de la premie`re voiture. Il regarda avec attention le convoiquitter la lumi e`re du jour pour s 'enfoncer dans le sol...Comme toujours, le train s 'arre^ta a` Port-Royal pour repartir, quelques secondes plus tard : la routinehabituelle... Soudain, alors que la rame e'tait en pleine acce'le'ration, Alain vit distinctement le pare-brise dela cabine de conduite se fendiller, le conducteur porter la main  a` sa poitrine et s 'e'crouler sur son tableau debord.  Quasi-instantane'ment, les dispositifs de secoursentre`rent en action et le train stoppa dans le crissement strident des freins d'arre^t d'urgence...La violence de l 'arre^t jeta Alain sur les autres passagers. Contrairement  a` eux, il ne perdit pas detemps  a` geindre ou  a` hurler, mais se releva rapidement. Il regarda  a` nouveau  a` travers la vitre lese'parant du conducteur : celui-ci avait glisse' au sol ou` il reposait, immobile.Alain fouilla dans ses poches  a` la recherche d 'un
Section prcdente : Chapitre premier Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre II
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :