Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 025 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre premier Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre II

Chapitre premier

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  23  et passa le reste de la soir e'e  a` zapper de cha i^ne enchai^ne, jouant avec les r e'glages du son et des couleurs...La fatigue eut tout de m e^me raison de lui. Il  e'teignit le poste et se recoucha en baillant. Cette fois-ci ilre'ussit  a`  s'endormir presque imm e'diatement... pour se r e'veiller en sursaut moins d 'une heure plus tard.Comme le sommeil le fuyait a` nouveau, il de'crocha le te'le'phone et appela la permanence de soncommissariat. Une voix ensommeille'e lui re'pondit :  -- Oui ?-- Alain Montfranc a` l'appareil. -- Salut Alain. Pas encore couche' ?-- Tu vois bien que je suis profond e'ment endormi, banane ! Tu peux me rendre un service ?-- C,a de'pend du service...  -- Je t 'explique. Ce soir il y a eu une agressiondans le m e'tro : un conducteur de RER a  e'te' tu e'. Tu peux envoyer une demande de renseignements sur leconducteur et sur son meurtrier ?  -- Quel meurtre ? Attends je regarde lete'le'scripteur... Apre`s quelques instants d 'attente pendant lesquelsAlain entendit des bruits de froissements de papier entreme^le's de grognements, son colle`gue reprit :-- Il n'y a rien eu ce soir. Tu de'lires mon vieux !  -- Mais j'y e'tais...-- Je te dis qu'il n'y a rien. Allez, bonne nuit. Et il raccrocha. Alain resta quelques secondes lete'le'phone a` la main : -- Je croyais que les services d 'informationsfonctionnaient mieux que cela, se dit-il. Il regarda son r e'veil :  'minuit, l 'heure du crime ',songea-t-il, mais aussi l 'heure du dernier journal te'le'vise'. Il ralluma le poste et prit les informationsjuste  a` leur d e'but. Il les  e'couta attentivement, mais aucune nouvelle ne concernait son aventure. On neparlait que de la recrudescence des probl e`mes
Section prcdente : Chapitre premier Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre II
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :