Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 031 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre II Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre III

Chapitre II

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  29  vient le vrai danger. Vous savez, l 'effet d 'aspirationest tel qu 'il limite la vitesse sous tunnel : si nous tentions de de'passer le cent kilome`tres a` l'heure, nousarracherions tous les e'quipements de voie...  -- C,a va, j'ai compris la lec,on. Je peux y aller ?-- Allez-y si vous le voulez vraiment, mais moi, je ne vous ai jamais rencontre'. Si vous avez un accident,je ne veux pas e^tre tenu pour responsable.  -- D'accord. Merci pour vos renseignements.Alain allait poser une autre question mais l 'homme se replongea dans l 'e'tude d 'une imposante pile derapports, lui signifiant ainsi que l 'entretien  e'tait termine'.Alain quitta le bureau et se rendit en t e^te du quai, direction Roissy, o u` le petit escalier de m e'tal, qu 'ilavait de'ja` emprunte' la veille, lui permit de descendre sur la voie. Il posa prudemment le pied sur le ballastet s 'enfonc,a dans l 'obscurite'. Il rejoignit le chantier sans croiser un seul train. Comme il y arrivait, unevoix l'interpella :  -- He' vous ! Qu 'est-ce que vous foutez ici ? C 'estinterdit de se balader sur les voies. Vous  e^tes inconscient ou quoi ?Alain ne r e'pondit pas mais se contenta d 'avancer vers l 'homme et de lui pr e'senter sa carte. L 'autre seradoucit un peu et continua :  -- Oui ?-- Je voudrais des renseignements sur ce chantier, expliqua Alain.-- Il n 'a rien de sp e'cial, sinon qu 'il est termin e', re'pondit l 'autre, visiblement interloqu e' par la venued'un inspecteur de police ve'rifiant son travail.  -- Qu'est ce qui a e'te' construit ou re'pare' ?-- La vo u^te :  une  be^te injection par mesure de pre'caution. Tout a e'te' fait pendant la nuit, on est justevenu terminer le boulot.  -- Une injection ?-- Oui, vous voyez les trous fra i^chement bouch e's
Section prcdente : Chapitre II Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre III
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :