Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 034 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre II Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre III

Chapitre II

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  32  charge' de l'affaire et...-- Mais je suis le plus  a`  me^me de m 'occuper du dossier, j'e'tais sur les lieux et je sais mieux que tout lemonde...  -- Ce n'est pas moi qui de'cide de tout, Montfranc !J'ai des ordres moi aussi et ils viennent de tr e`s haut ! Alors ne me compliquez pas la vie et faites commemoi : obe'issez...  -- Mais pourquoi, chef ?-- Si on vous met sur l 'affaire, vous allez encore faire un foin de tous les diables ... Et dans ce genred'histoire, il vaut mieux faire preuve de doigt e', sinon nous allons encore avoir des mouvements de paniquechez les voyageurs. Vous savez ce qui se passe dans ces cas-la` : il y a toujours un con pour se balader avecune arme et c,a finit par des morts...  Alain se sentit de'courage' :-- Je ne reviendrai jamais dans le service actif, n'est-ce pas ?-- Pas pour le moment, j 'en ai peur. Il faut que vous fassiez preuve de patience, Montfranc.-- Je sais, mais je croyais avoir  e'te' suffisamment patient...-- Pas de de'faitisme, Montfranc.  -- Oui chef !-- Au fait, pour votre rapport... -- Je m'y mets imme'diatement !-- Ce n'est pas la peine... Laissez tomber cela. -- Mais...-- Pas de 'mais', Montfranc : laissez tomber ! -- Bien chef...Il raccrocha le t e'le'phone et resta un instant pensif. Pourquoi l 'e'cartait-on ainsi de l 'affaire ?  Il  o^talentement la toile grise qui prot e'geait sa machine  a` e'crire et garda un moment le morceau de tissus dansles mains, jouant pensivement avec. Brusquement il se leva, le jeta au sol avec rage et attrapa sa veste dansl'intention de quitter le bureau. Comme il allait
Section prcdente : Chapitre II Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre III
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :