Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 043 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre III Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre IV

Chapitre III

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  41  nouvelle mutation...Il se replongea n e'anmoins dans l'e'tude des cartes et suivit le passage avec la pointe d 'un crayon jusqu 'a`un puits de service, situ e' entre le num e'ro 28 et le 30 de l 'avenue de l 'Observatoire, qu 'il resta un longmoment a` contempler pensivement.  Brusquement il ouvrit un tiroir pour attraper unefeuille de papier, sa d e'cision  e'tait prise : il recopia soigneusement la partie de plan qui l 'inte'ressait car iln'e'tait pas question de descendre sous terre avec les trop encombrantes cartes de l'IGC. Si encore il n'y enavait qu'une... Mais quatre !  Ce travail ne lui prit que quelques minutes. Il seleva, ramassa le t e'le'phone qui s 'e'tait d e'croche' et le posa sur la table. Comme il s 'appre^tait  a` quitter lapie`ce, l'appareil sonna :  -- Montfranc a` l'appareil.-- Re-bonjour Montfranc, lui dit une voix familie`re. Vous  e^tes difficile  a` joindre mon jeuneami : soit vous n'e^tes pas la`, soit c'est occupe'...  -- Je suis de'sole' chef, j'ai du^ m'absenter un instantet mon t e'le'phone s 'est d e'croche' lorsque je suis revenu. Je viens seulement de m'en apercevoir et...-- Vous n 'avez pas  a` vous justifier. Je sais que vous faites bien votre travail.-- Vous vouliez me demander quelque chose, patron ?-- Non, je voulais simplement vous signaler que le fameux myste`re qui vous obse'dait tant a e'te' re'solu...-- Alors ?  -- C'est un crime passionnel. Un mari qui tuel'amant de sa femme ! Tre`s banal en ve'rite'. Alain se souvint de sa conversation du matin : ilavait d e'ja` envisag e' cette hypoth e`se avec Christophe mais l 'avait imm e'diatement rejet e'e. L 'inspecteurcharge' de l 'enque^te ne pouvait pas  e^tre stupide au point de croire cela. On cherchait vraisemblablementa` l'e'carter totalement de l'affaire. Il de'cida de jouer le
Section prcdente : Chapitre III Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre IV
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :