Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 060 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre IV Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre V

Chapitre IV

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  58  jours pour faire le point. Voyons, nous sommesmercredi... Vous e'tiez de service ce week-end ?  -- Non.-- Donc trois jours de suspension,  c,a fait jeudi vendredi et lundi : vous e^tes donc en vacances force'esjusqu'a` mardi matin.  Alain resta silencieux. Son patron reprit :-- Ce sera tout Montfranc ... Vous pouvez disposer ! Allez-vous changer et rentrez chez vous.Alain se souvint tout  a` coup de l 'e'tat de la tenue qu'il portait. Il se releva brusquement et constata quela chaise o u` il s 'e'tait assis  e'tait macule'e de particules de ciment. Il commen c,a a` la frotter, dans l 'espoir dere'parer les de'ga^ts.  -- Laissez tomber, Montfranc. D e'barrassez-moi leplancher ! Alain s 'exe'cuta en silence et quitta t e^te basse lebureau. Il passa prendre ses affaires et se dirigea vers les douches. La`, il rinc,a sommairement le mate'riel quilui avait  e'te' confi e'. Il se nettoya et se changea puis repartit  a`  l'e'quipement pour rendre ce qu 'il y avaitemprunte'.  Il eut  e'videmment droit  a` de nouvelles remarquessur son manque de soin  e'vident envers ce qui ne lui appartenait pas ainsi que quelques piques sur le genrede mutation qu 'il pouvait  a` pr e'sent esp e'rer : surveillance des  e'gouts, filature des eaux us e'es etautres moqueries du m e^me style. Un autre jour il aurait re'plique', mais, cette fois-ci, il ne r e'pondit rien,encore abattu par sa conversation avec son chef...  Il retourna dans son bureau, o u` il remit sa veste. Ilve'rifia machinalement que ses papiers s 'y trouvaient bien, puis, revenant vers sa table de travail, il jeta uncoup d'oeil aux cartes qui y  e'taient reste'es e'tale'es, et de'cida de les emporter. Apr e`s tout, elles  e'taient a` luiet pourraient lui servir a` de'corer un mur.  Il regagna son appartement et s 'affala dans lecanape'. Il ne savait que faire : il avait devant lui cinq
Section prcdente : Chapitre IV Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre V
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :