Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 079 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre V Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VI

Chapitre V

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  77  celui qui l'inte'ressait.Il reclassa les diff e'rentes vues et ne fut pas d e'c,u : il y avait bien des passages ! En rapprochant ces cartesdu plan des carrie`res, il constata que les deux galeries qu'il avait remarqu e'es jouxtaient curieusement deuxcages d'ascenseur...  Il ne s 'e'tait sans doute pas tromp e' en pensant quel'homme devait venir de Babel ! Il allait ranger les dossiers lorsqu 'il aper c,ut uneenveloppe au fond du carton. Il reposa la pile de documents a` co^te' de la caisse et s'en empara.Elle  e'tait adress e'e  a`  l'inge'nieur qu 'il avait vu mourir. Il l 'ouvrit et d e'plia la lettre qui se trouvaitencore a` l'inte'rieur :  Infinita, le 10 septembre 1974 Alain interrompit sa lecture. Le 10 septembre, si sessouvenirs  e'taient bons, c 'e'tait  a` peine une semaine  avant le fameux incendie. Il se remit a` lire :  Infinita, le 10 septembre 1974 Mon cher Georges,Voila` longtemps que nous ne nous sommes vus...  Depuis que tu as quitte' le Projet en ve'rite'. Comme tuas du^ l'apprendre par les journaux, on parle de moi comme le prochain inge'nieur en chef d'Infinita. Unebelle promotion ! Mais a` double tranchant...  Depuis que j'occupe le poste de responsable de lasection sept, j'ai pu me rendre compte des nombreux proble`mes que pose la tour... Pas un jour ne s'e'coule(j'allais e'crire, en un morbide lapsus bien trop re've'lateur 'ne s'e'croule') sans que nous ne devionsintervenir d'urgence pour parer a` la catastrophe.  Je te fais gra^ce des de'tails, mais je pense que tuavais bien raison de craindre le pire... Et me^me, tu e'tais sans doute en dessous de la ve'rite'. Mais je nepeux t'en dire trop, tu dois bien t'en douter.  En fait je ne devrais me^me pas y faire allusion... Je
Section prcdente : Chapitre V Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VI
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :