Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 080 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre V Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VI

Chapitre V

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  78  ne suis pas certain que mon courrier n'est pas soumisa` une surveillance particulie`re... J'ai d'ailleurs de'ja` pu me rendre compte que mon te'le'phone e'tait sure'coute et que ma correspondance n'e'tait pas toujours remise a` son destinataire...De plus je suis plus ou moins assigne' a` re'sidence dans les plus hauts e'tages. On me fera biento^t'l'honneur' de m'offrir l'appartement le plus haut du monde... En re'alite', cela signifie que je ne pourraipas quitter la tour comme je le voudrai : tu sais comme moi le temps qu'il faut pour aller de haut enbas et de bas en haut.  Pour toutes ces raisons, tu recevras ce message parune voie de'tourne'e... si jamais il t'arrive ! Depuis quelques jours il me semble qu'il se passedes choses e'tranges : mutations de personnel non justifie'es, travaux non pre'vus. J'en ai parle' auxmembres du conseil d'administration de la SEN au cours de sa dernie`re re'union, mais on a polimente'lude' mes questions...  J'ai un peu peur vois-tu. Je me demande si on necherche pas a` masquer que la tour est un ve'ritable danger. J'ai peur de beaucoup de choses... Enparticulier, nul ne peut pre'voir ce qui se passera si jamais un incendie venait a` se de'clarer...Comme tu le sais, ma fille est avec moi. J'ai aussi peur pour elle. C'est pourquoi j'aimerais te laconfier. Je ne veux pas qu'elle passe toute sa jeunesse dans cette Babel moderne. Je ne peux e'videmmentquitter mon poste et, tu le sais aussi, sa me`re est morte depuis trois ans de'ja`.Je t'en prie mon vieil ami, ne m'abandonne pas et accepte cette mission que je te confie !  En attendant de tes nouvelles, rec,ois toute monamitie',  Herve'.
Section prcdente : Chapitre V Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VI
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :