Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 094 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre VI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VII

Chapitre VI

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  92  les retrouver. Avisant une petite porte situ e'e  a` uneextre'mite' du grenier, il sugge'ra :  -- Peut-e^tre dans la pie`ce a` co^te' ?-- Quelle pi e`ce ? demanda-t-elle en suivant son regard.Voyant la porte qu'il regardait elle sourit et dit :  -- C,a m 'e'tonnerait fortement : cette porte donnesur un toit terrasse. D 'ailleurs il y a bien longtemps que j'en ai perdu la clef...Elle se remit  a` fouiller de ci, de l a`. Au bout de quelques minutes elle poussa un cri de victoire :-- Je l'ai !  Alain l'aida a` retirer un petit carton de dessous unepile. -- Vous  e^tes s u^re que c 'est  c,a ? Vous aviez parl e'd'une caisse... -- Oh, une caisse, un carton, c 'est du pareil aume^me ! Alain allait l 'ouvrir quand une explosion provenantdu bas de la maison le coupa dans son e'lan. -- Ne bougez pas, lui ordonna-t-il.Et il s 'e'lanc,a dans l 'escalier mais ne put descendre plus de quelques marches : l 'escalier menant dupremier  e'tage au rez-de-chauss e'e  e'tait la proie des flammes. 'Une grenade incendiaire' songea Alain. Secouvrant le bas du visage avec son mouchoir, il tenta de s 'avancer de quelques pas dans l 'escalier, maiss'arre^ta biento^t, suffoque' par la chaleur du brasier et par la fume'e qui s'en de'gageait.Il tenta de voir ce qu 'e'tait devenue la fausse policie`re, en vain : le rideau mobile des flammes l 'enempe^chait... Il allait rebrousser chemin lorsqu 'il aperc,ut une ombre bouger dans les lueurs rousses dubrasier. Il s 'immobilisa, scrutant l 'incendie : il ne s'e'tait pas tromp e', il y avait quelqu 'un en bas etme^me deux personnes, v e^tues d'une combinaison de protection.  'Ils sont efficaces ces pompiers ' songeaAlain en les he'lant :
Section prcdente : Chapitre VI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VII
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :