Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 094 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre VI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VII

Chapitre VI

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  92  les retrouver. Avisant une petite porte situ e'e  a` uneextre'mite' du grenier, il sugge'ra :  -- Peut-e^tre dans la pie`ce a` co^te' ?-- Quelle pi e`ce ? demanda-t-elle en suivant son regard.Voyant la porte qu'il regardait elle sourit et dit :  -- C,a m 'e'tonnerait fortement : cette porte donnesur un toit terrasse. D 'ailleurs il y a bien longtemps que j'en ai perdu la clef...Elle se remit  a` fouiller de ci, de l a`. Au bout de quelques minutes elle poussa un cri de victoire :-- Je l'ai !  Alain l'aida a` retirer un petit carton de dessous unepile. -- Vous  e^tes s u^re que c 'est  c,a ? Vous aviez parl e'd'une caisse... -- Oh, une caisse, un carton, c 'est du pareil aume^me ! Alain allait l 'ouvrir quand une explosion provenantdu bas de la maison le coupa dans son e'lan. -- Ne bougez pas, lui ordonna-t-il.Et il s 'e'lanc,a dans l 'escalier mais ne put descendre plus de quelques marches : l 'escalier menant dupremier  e'tage au rez-de-chauss e'e  e'tait la proie des flammes. 'Une grenade incendiaire' songea Alain. Secouvrant le bas du visage avec son mouchoir, il tenta de s 'avancer de quelques pas dans l 'escalier, maiss'arre^ta biento^t, suffoque' par la chaleur du brasier et par la fume'e qui s'en de'gageait.Il tenta de voir ce qu 'e'tait devenue la fausse policie`re, en vain : le rideau mobile des flammes l 'enempe^chait... Il allait rebrousser chemin lorsqu 'il aperc,ut une ombre bouger dans les lueurs rousses dubrasier. Il s 'immobilisa, scrutant l 'incendie : il ne s'e'tait pas tromp e', il y avait quelqu 'un en bas etme^me deux personnes, v e^tues d'une combinaison de protection.  'Ils sont efficaces ces pompiers ' songeaAlain en les he'lant :
Section prcdente : Chapitre VI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VII
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :