Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 103 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre VII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VIII

Chapitre VII

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  101  sismiques, Infinita n 'est pas solidaire de sesfondations : elle est simplement pos e'e sur ces dernie`res.Cette configuration un peu particulie`re au niveau -5 me`tres a n e'cessite' un  e'quipement sp e'cial des cagesd'ascenseurs desservant les galeries techniques d'observation des fondations. Voir le documentDAP035 et la note NAP037 pour plus de de'tails.  Alain se sentit de nouveau plein d 'admiration pourles concepteurs du projet : ils avaient tout pr e'vu, me^me le plus invraisemblable, semblait-il. Unesecousse sismique a` Paris, cela ne s 'e'tait jamais vu et ne se verrait sans doute jamais.Alain allait  a` nouveau piocher dans le carton quand la sonnette de la porte d 'entre'e l 'interrompit. Il sefigea, se demandant si les autres n 'avaient pas retrouve' leurs traces plus vite qu'il ne l'avait pre'vu.La sonnerie retentit une nouvelle fois, le ramenant  a` la r e'alite'. Il se dirigea lentement vers la porte. Cequ'il vit  a` travers le judas le rassura : il ne s 'agissait que de la concierge de l'immeuble...Alain commenc,a a` tourner la poign e'e de la porte au moment o u` elle sonnait pour la troisi e`me fois, demanie`re insistante, montrant qu 'elle savait parfaitement qu 'Alain  e'tait l a` : elle voulaitcertainement savoir pourquoi il  e'tait chez lui au lieu de travailler.Alain l 'avait d e'ja` constat e' :  de`s qu 'il ne respectait pas un emploi du temps standard, elle se pr e'cipitaitchez lui sous un pr e'texte quelconque ! Qu 'avait-elle donc pu inventer cette fois-ci ?Il ouvrit la porte et la regarda d'un air soupc,onneux.  -- Bonjour monsieur Montfranc, commen c,a-t-ellede sa voix casse'e. -- Bonjour, re'pondit-il sur un ton interrogateur.-- J'ai un paquet pour vous, commen c,a-t-elle, tout en lui tendant une  e'paisse enveloppe brune. C 'est unmonsieur bizarre qui l'a amene' tanto^t et...
Section prcdente : Chapitre VII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VIII
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :