Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 104 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre VII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VIII

Chapitre VII

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  102  Alain l 'interrompit, peu soucieux d 'entendre sesradotages : -- Merci, au revoir...Peu heureuse d 'e^tre ainsi  e'jecte'e, la concierge tenta de trouver un pr e'texte pour reprendre la conversationqu'Alain avait si brutalement interrompue.  Tendant l'oreille, elle surprit le bruit ruisselant de ladouche : -- Vous avez du monde ? questionna-t-elleindiscre`tement. -- Non, j'allais prendre un bain lorsque vous avezsonne'. La voix de Patricia r e'duisit  a`  ne'ant l 'explicationd'Alain : -- Je peux prendre ton peignoir ?Alain maudit int e'rieurement Patricia :  a` cause d'elle, la concierge allait encore cancaner sur soncompte. Dans tout l 'immeuble, on n 'entendrait plus que des chuchotements du genre :  'vous savez,Montfranc, le flic du troisie`me, he' bien, au lieu d'aller a` son travail, il rec,oit des dames chez lui et...'.La concierge sembla entendre les pense'es d'Alain :  -- Charmant jeune homme, minauda-t-elle, mecacher la ve'rite' pour ne pas me de'cevoir... Comme Alain ne re'pondait rien, elle ajouta :-- Bourreau des c oeurs va, vous avez bien compris toute l'affection que j'ai pour vous.-- C'est c,a, re'pliqua Alain.  Il la fixa un moment et ajouta :-- J'ai surtout compris que vous me cassez les pieds ! Et quand je dis les pieds...Sur ce, il ferma la porte sur la concierge et ses illusions.-- Goujat ! l'entendit-il clamer.  Sa r e'putation  e'tait faite ! D e'cide'ment, entre lui etles concierges... Sentant une pr e'sence derri e`re lui, il se retourna etvit Patricia qui arrivait, drap e'e dans son peignoir de
Section prcdente : Chapitre VII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre VIII
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :