Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 124 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre VIII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre IX

Chapitre VIII

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  122  les yeux. Mais leur curiosit e'  l'emporta sur leurromantisme et ils se leve`rent tous deux pour aller voir ce que faisait Marc.Celui-ci  e'tait encore en train de taper des mots cabalistiques, dont le sens  e'chappait aux profanesqu'ils  e'taient. Il composa une derni e`re commande et s'e'tira longuement :-- Voila`, dit-il,  c,a devrait marcher ... Il n 'y a plus qu'a` attendre.Un  'bip' suivi de l 'affichage d 'une multitude de messages d 'erreurs mit fin  a` son attente, beaucoupplus to^t qu'il ne l'avait pre'vu...  Il se remit  a` taper de plus belle, jurant comme unbeau diable. Quelques secondes plus tard, il s 'arre^ta a` nouveau et attendit, sans mot dire cette fois. Aucunmessage ne s 'afficha et il lan c,a cette  e'trange impre'cation :-- C,a boume ! La 'compile' a re'ussi.  Il retapa quelques touches et l 'e'cran se remit  a`afficher de nombreuses salves de sentences  e'tranges, fa it e s  de   m ot s  a ng la is  e t  d ' a br e' via ti onsmyste'rieuses...  -- C,a y est, expliqua-t-il, l 'analyse des mots depasse est en cours. Il y en a pour une heure ou deux, peut-e^tre me^me plus !-- Tant que c,a ?  -- Au moins ... Vous devriez aller vous reposertous les deux. -- Et toi ?-- Il faut bien que quelqu 'un reste pour surveiller la recherche. Je ne crois pas que tu puisses le faire  a`ma place.  -- Je ne le crois pas non plus.Alain et Patricia partirent dans la chambre de Marc. Ils s 'assirent sur le lit, et Alain la prit dans ses bras.Ils s 'allonge`rent ensemble et il commen c,a  a` la caresser, doucement mais sans arrie`re-pense'e.La fatigue fut cependant plus forte que le plaisir
Section prcdente : Chapitre VIII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre IX
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :