Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 124 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre VIII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre IX

Chapitre VIII

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  122  les yeux. Mais leur curiosit e'  l'emporta sur leurromantisme et ils se leve`rent tous deux pour aller voir ce que faisait Marc.Celui-ci  e'tait encore en train de taper des mots cabalistiques, dont le sens  e'chappait aux profanesqu'ils  e'taient. Il composa une derni e`re commande et s'e'tira longuement :-- Voila`, dit-il,  c,a devrait marcher ... Il n 'y a plus qu'a` attendre.Un  'bip' suivi de l 'affichage d 'une multitude de messages d 'erreurs mit fin  a` son attente, beaucoupplus to^t qu'il ne l'avait pre'vu...  Il se remit  a` taper de plus belle, jurant comme unbeau diable. Quelques secondes plus tard, il s 'arre^ta a` nouveau et attendit, sans mot dire cette fois. Aucunmessage ne s 'afficha et il lan c,a cette  e'trange impre'cation :-- C,a boume ! La 'compile' a re'ussi.  Il retapa quelques touches et l 'e'cran se remit  a`afficher de nombreuses salves de sentences  e'tranges, fa it e s  de   m ot s  a ng la is  e t  d ' a br e' via ti onsmyste'rieuses...  -- C,a y est, expliqua-t-il, l 'analyse des mots depasse est en cours. Il y en a pour une heure ou deux, peut-e^tre me^me plus !-- Tant que c,a ?  -- Au moins ... Vous devriez aller vous reposertous les deux. -- Et toi ?-- Il faut bien que quelqu 'un reste pour surveiller la recherche. Je ne crois pas que tu puisses le faire  a`ma place.  -- Je ne le crois pas non plus.Alain et Patricia partirent dans la chambre de Marc. Ils s 'assirent sur le lit, et Alain la prit dans ses bras.Ils s 'allonge`rent ensemble et il commen c,a  a` la caresser, doucement mais sans arrie`re-pense'e.La fatigue fut cependant plus forte que le plaisir
Section prcdente : Chapitre VIII Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre IX
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :