Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 144 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre IX Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre X

Chapitre IX

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  142  informatique reste'e ouverte a` son compagnon, il e'levala voix :  -- Regarde  c,a ! Non seulement Babel n 'est paspre^te mais en plus elle part de'ja` en morceaux ! -- ...exage`res...-- Non je n'exage`re pas ! continua-t-il sur le me^me ton. Regarde, plus rien ne ferme, dit-il en donnant uncoup de pied sur la prise informatique pour la refermer.Il resta un instant silencieux, continuant  a` regarder autour de lui pour trouver un autre exemple. Et,finalement, levant les yeux vers Alain et Patricia :  -- Regarde, m e^me cette trappe, qui n 'est pourtantjamais ouverte, ne ferme plus, dit-il en tendant le bras vers cette dernie`re.Le c oeur d 'Alain cessa de battre : ils allaient  e^tre de'couverts... Mais, heureusement pour eux,l'ascenseur arrivait  a` destination et commen c,a  a` ralentir. Le bruit du moteur de'crut, permettant a` Alaind'entendre le reste du dialogue :  -- Non, vraiment tu exag e`res, la tour est en bone'tat et elle est presque pr e^te !  D'ailleurs nous avons encore du temps pour la terminer.-- Tu crois  c,a ? Tu as entendu les nouvelles comme moi. Une bombe H sur New-York ... Lesame'ricains vont re'pliquer et la France aussi ! Nous ne serons jamais pre^ts !L'ascenseur s 'arre^ta et les deux hommes se dirige`rent vers la sortie, attendant que les portess'ouvrent, ce qu 'elles ne tard e`rent pas  a` faire tandis que la voix artificielle saluait leur de'part :-- Au revoir Maa'dge.  Alain tenta de profiter de cet instant pour jeter uncoup d 'oeil  a`  l'inte'rieur de la tour, mais en vain : les portes se refermaient de'ja`.-- De'pe^chons-nous de recontacter Marc avant que cette histoire ne recommence, commanda Alain. On aeu de la chance cette fois, mais...
Section prcdente : Chapitre IX Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre X
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :