Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Babel - page 160 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre X Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre XI

Chapitre X

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  158  Ils ne disaient rien.En fait Alain s 'e'tait seulement tromp e' de trois e'tages dans son calcul. Ils s 'en rendirent comptelorsqu'ils but e`rent sur une porte blind e'e et que Patricia s'e'cria :-- C'est vrai ! J 'avais oubli e', en haut de chaque section, juste avant les r e'serves d 'eau, il y a un sasblinde'... On y est !  -- Il sert a` quoi, ce sas ?-- A`  re'guler la pression atmosph e'rique interne au sein de la tour et puis pour des questions de s e'curite',par exemple si un des r e'servoirs d 'eau de l 'e'tage technique ce'dait...-- Et c,a s'ouvre comment ?  -- Il suffit de tourner l 'espe`ce de volant qui est aucentre, je crois. Alain s 'exe'cuta, et,  o^ merveille de la technique, lesas s 'ouvrit silencieusement, en pivotant sur des gonds parfaitement huil e's que le temps n 'avait pasre'ussi a` atteindre.  Juste a` cet instant une vive lumi e`re naquit de l'autreco^te'. Alain et Patricia recul e`rent,  e'blouis, craignant l'apparition d 'une pr e'sence hostile, mais, une foisencore, la tour s'ave'rait de'serte et silencieuse.  La traverse'e du sas se fit sans incident, ainsi que lamonte'e au sein de l 'e'tage technique, vaste encheve^trement de poutrelles, de c a^bles et dere'servoirs aux myste'rieux contenus, relie's les uns aux autres par des tuyaux multicolores.Quelques minutes plus tard ils se retrouvaient dans la sixi e`me section, dont les lumi e`res s 'allume`rent aumoment o u` ils en franchissaient la porte, et qui, comme la pr e'ce'dente, ne se composait que de sallescourbes aux plafonds infiniment lointains.  -- C'est la m e^me chose que tout  a`  l'heure,murmura Patricia, rien n'a e'te' construit ici non plus... Puis :-- Il nous reste combien de temps ?
Section prcdente : Chapitre X Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre XI
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :