Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 166 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre XI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre XII

Chapitre XI

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  164  venait de subir quelques longues minutes auparavant.Encore  a` demi inconscient, il ne reprenait que progressivement pied dans la dure r e'alite' quil'entourait.  Si la lumi e`re l 'aveuglait encore, il n 'e'tait pasdevenu sourd mais la seule chose qui troublait le calme surnaturel ambiant  e'tait le claquement lugubreet r e'gulier d 'un lointain n e'on arriv e'  a` la fin de son existence.Sous ses mains crisp e'es il sentit remuer le corps de Patricia. Il s 'e'carta d'elle tout en scrutant, inquiet, safigure tendue.  Elle ouvrit les yeux, qu 'elle referma aussit o^t,e'blouie, elle aussi, par la vive lumi e`re qui inondait la pie`ce.Ses le`vres remue`rent sans que le moindre son ne les franchisse, comme si elle avait soudainement perdul'usage de la parole.  Alain lui passa la main sur la joue, cherchant  a` lacalmer, a` la rassurer. Elle lui attrapa le poignet et le garda serr e' contreelle. Puis, au prix d 'un effort qui semblait surhumain, elle articula avec peine :-- On est vivants...  C'e'tait plus une question qu 'une constatation. Ilvoulut lui r e'pondre, lui montrer qu 'elle ne r e^vait pas, qu'elle n 'e'tait plus englu e'e dans les d e'liresfantasmatiques de son  e'vanouissement. Il se rendit alors compte qu 'il avait, lui aussi, la gorge nou e'e aupoint de ne pouvoir parler. Il toussota avec pr e'caution comme s'il avait craint de s'arracher les poumons :-- On dirait...  Elle avait rouvert les yeux avec pr e'caution, et leregardait en se prot e'geant de la trop forte lumi e`re avec le revers de la main.Petit  a` petit leurs yeux s 'habitue`rent  a` la clart e' des ne'ons. Alain commen c,a  a` se relever avec prudence,en m e^me temps qu 'il aidait Patricia  a` faire de
Section prcdente : Chapitre XI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre XII
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :