Accueil > Divers (et d’été) > Babel - Un (mauvais) roman de mon ami Luc > 00.02. Babel - Lire le roman en ligne

00.02. Babel - Lire le roman en ligne

lundi 12 mai 2008, par Luc de Bauprois

Pour aller de page en page sans devoir tout télécharger...

Si vous désirez une version papier, elle est disponible via Amazon !

Babel - page 168 - Courbis, acteur de l'Internet depuis 1988
Section prcdente : Chapitre XI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre XII

Chapitre XI

(c) Courbis www.courbis.fr   Fichier pdf disponible sur http://www.courbis.comRedistribution/mirroring strictement interdits  Version 3.02  http:  //ww  w.co  urbis  .com  166  -- Non, ce n'est pas possible. D'abord le choc nousaurait certainement tu e's : on ne tombe pas de pr e`s de mille me`tres sans se faire la moindre e'gratignure... Etc,a n'expliquerait pas la diminution de la gravit e', ni ce froid glacial ! Et puis, d 'abord, les vitres n 'auraientpas re'siste' au choc.  -- Tu as une explication  a` me fournir je suppose ?demanda-t-elle, acide. -- Je n 'en vois qu 'une : le souffle de l 'explosionnous a projet e' dans l 'espace. D'ailleurs on va bien le voir, dit-il en se penchant pour scruter  a` traversl'e'paisse vitre.  Il eut un le'ger recul lorsqu'il constata a` quel point latempe'rature de la plaque de verre avait baiss e' : biento^t il serait impossible d 'y toucher sans y laisserla peau des doigts. Heureusement leurs chaussures les isolaient encore temporairement de ce contact glac e'.Alain en fit la remarque :  -- On ne peut pas rester ici. On va crever de froid !-- Tu as vu o u` est la porte, fit-elle en lui montrant le plafond.-- En haut, je sais... Mais en s'aidant des montants me'talliques supportant les bacs, on peut l 'atteindre,ajouta-t-il en commenc,ant l'escalade.  -- Mais, de l'autre co^te'...-- Quoi, de l'autre co^te' ? -- C'est peut-e^tre le vide !-- Tu sais, foutus pour foutus... Allez viens ! -- Non, r e'pondit-elle, craintive. J 'aime mieuxrester ici. -- Patricia ! dit-il sur un ton le'ge`rement menac,ant.-- Non ! Alain allait redescendre la chercher lorsqu 'un e'clairlumineux provenant de l'exte'rieur attira son attention. Il s 'arre^ta, scrutant les profondeurs du videinterside'ral.  La`-bas, parmi les faibles lueurs des  e'toilesinfiniment lointaines, un petit point lumineux fon c,ait
Section prcdente : Chapitre XI Page prcdente Sommaire Page suivante Section suivante : Chapitre XII
© Courbis 1988-2010
Tous droits réservés
Permalien

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les spams donneront systématiquement lieu à dépôt de plainte. Les messages peu aimables ou comportant trop de fautes d'orthographe seront purement et simplement supprimés sans publication.
ipv6 ready ipv6 test
Suivre ce site :
Recommander cette page :
Bookmark and Share
Traduire :